AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Pas de nombre de ligne exigées!
Welcome to Kawana Waters!
Le forum a ouvert ses portes le 11 mai 2013.
Aucune prise de tête, que du fun!
Fun, fun, fun! Oh et aussi du feu!
Il y en a qui s'amuse avec le feu!
Et si toi aussi, tu rejoignais le clan des pyros?

Partagez | 
 

 Come on, Vogue Let your body move to the music _ Aiden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message



Invité


MessageSujet: Come on, Vogue Let your body move to the music _ Aiden   Mar 28 Mai - 20:21


Cela faisait à présent 2h que Cali était sur la plage à poser en maillot de bain et en petite tenue pour la une d'un magazine qui devait paraître dans quelques mois pour l'arrivée de l'été. Heureusement, il faisait beau, chaud et les personnes qui entouraient la jeune femme étaient à peu près sympathiques. Le matin elle avait reçu un sms de Aiden qui lui proposait d'aller prendre un petit déjeuner par là mais elle avait du lui dire qu'elle n'allait pas pouvoir pour cause shooting. Pour une fois qu'elle avait du boulot, elle n'allait certainement pas manquer ça. Bien entendu, elle ne lui avait pas dit où est ce qu'elle avait sa séance photo car elle le connaissait et elle n'avait pas spécialement envie de le voir débarquer ici. C'était donc sans lui en avoir dit plus qu'elle lui avait donné rendez vous pour le soir. La jeune femme était contente de se retrouver là et en plus, le cadre était là pour lui faciliter la tâche. Elle qui aimait énormément l'océan était dans son élément et ne se faisait pas prier quand le photographe lui demandait d'aller jouer dans les vagues pour les clichés. Caliope n'avait aucune idée de l'heure qu'il pouvait être, ce qui pour une fois, ne la dérangeait pas plus que ça. Quand elle était au boulot et surtout en shooting à l'extérieur, la jeune femme se donnait à fond dans ce qu'elle faisait et c'était une des caractéristiques qui plaisaient le plus au photographe qui avait pour habitude de travailler avec elle. Elle ne supportait pas le travail mal fait et ne manquait pas de le faire savoir lorsque des séries de photos ne lui plaisaient pas et elle faisait la même chose concernant la coiffure et le maquillage. Cali ne plaisantait pas avec tout ça et ça, les personnes qui bossaient avec elle le savaient bien.

Après une série d'une vingtaine de photos, le photographe fit savoir à Caliope qu'elle pouvait se poser quelques minutes histoire de faire les retouches nécessaires et de se détendre un peu. La jeune femme enfila un peignoir et s'installa sur son siège pour se laisser maquiller et recoiffer par les petites fourmis. Elle jeta un rapide coup d'oeil à son portable et poussa un soupir exaspéré lorsqu'elle vit qu'elle n'avait toujours pas de nouvelles de Aiden. Elle le savait, il n'avait pas du apprécier le fait qu'elle refuse son invitation à déjeuner, mais pour le coup, elle s'en fichait pas mal. Cali lui avait déjà dit que lorsqu'elle travaillait, c'était le travail qui passait avant lui et non l'inverse, que ça lui plaise ou pas. Alors qu'elle était en train de boire une gorgée dans sa bouteille d'eau, elle vit au loin, derrière ses lunettes de soleil, une silhouette qu'elle connaissait très bien. Aiden ! Pourtant, elle ne devrait pas être étonnée de le voir débarquer ici, elle le sait, son ami est plein de ressources, à son grand désespoir. Cali poussa un soupir qui repoussa un méche qui lui tombait devant les yeux. Elle faisait comme si elle ne l'avait pas vu alors qu'elle en était sûre, il savait pertinemment qu'elle l'avait repéré.
Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Come on, Vogue Let your body move to the music _ Aiden   Mar 28 Mai - 21:29


One thing I ask you
Let me be the one you back that ass into.



La plus grosse erreur que l’on pouvait faire à l’égard d’Aiden était sans aucun doute lui dire le mot de trois syllabes dont il avait une sainte horreur : non. Sa matinée semblait cruellement compromise et l’australien gentiment reconduit par sa meilleure amie se creusait la tête pour obtenir sa revanche. Son arrogance faisait écho à sa persévérance et ce fut fort déterminé qu’il s’employa à élaborer un plan digne du clan Hopkins. Sa classe sociale lui octroyait pas mal d’avantage, le plus agréable hormis l’argent amassé c’était les contacts qu’il possédait dans son carnet d’adresse. L’ultime erreur que fit la demoiselle avait été de lui donner la raison de son refus. Même sans cela, Aiden aurait deviné puisque la seule chose qui passait avant lui aux yeux de Caliope était son travail. Mannequin professionnel depuis quelques années, les photographes et autres célèbres créateurs de mode s’entredéchiraient pour se payer les services de la veineuse brune. Nul doute que sa plastique de rêve ferait pâlir le plus chaste des moines tibétains. Elle ne laissait personne de marbre et certainement pas son premier amant. En jetant un coup d’œil à sa montre, une idée émergea des méandres sombres de son esprit. En décalant l’un de ses rendez-vous, il aurait largement le temps de faire ses propres recherches afin de surprendre la jolie brune. Son emploi n’était pas sa seule source de revenue, loin de là, mais ses arguments de vente imparable et son charisme inébranlable faisaient de lui l’atout majeur de la société familiale. D’un pas décidé, il enfila son costume sombre en égayant le tout d’une chemise rouge sang. L’agent immobilier traversa les couloirs interminables menant au garage. Son choix se porta sur sa dernière acquisition : une Audi R8 blanche dont les lignes effilées faisait d’elle l’une de ses favorites. Au volant de son bolide il fila à toute allure, utilisant son oreillette pour convaincre son client potentiel que l’objet de ses convoitises méritait une attention tout particulière et… Immédiate.

Une heure plus tard, Aiden venait de remporter une nouvelle vente et il rêvait déjà à la jolie commission qu’allait lui rapporter ce coup de maître. Ses coups fils n’avaient pas été vains puisqu’à force de détermination, l’information voulue lui fut offerte sur un véritable plateau. Les vrombissements assourdissant s’arrêtèrent dans un nuage de poussière face à l’établissement scolaire le plus en vogue de Kawana. En imaginant Cali’ simplement vêtu d’un short, d’un débardeur et de ponpon, le jeune homme savourait déjà sa vengeance. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il découvrit au détour de la plage à priori réservée à la pratique des sports nautiques dans le cadre scolaire, sa meilleure amie dégoulinante d’eau et en tenue… Légère. L’une de ses mains fermement enfoncées dans la poche avant de son pantalon, l’autre tenant une cigarette, il observait la scène avec une certaine admiration face aux courbes divines de son amante occasionnelle. Dissimulé derrière ses lunettes de soleil aviator, l’australien haussa un sourcil en seule réponse à l’indifférence que lui accordait Caliope. Le photographe, source de l’information, vint à sa rencontre afin de saluer l’héritier avant de continuer à pianoter sur son ordinateur portable. Jetant un coup d’œil rapide aux premiers résultats du shooting, il ne put qu’acclamer le talent de ce dernier bien que le modèle et le cadre y soit pour beaucoup. Réduisant l’espace qui le séparait d’elle, il tira sur sa cigarette pour en rejeter la fumée dans la direction du visage fermé de la jeune femme. « Cache ta joie chérie, c’est troublant ! Tu rayonnes tellement d’enthousiasme que j’en suis sans voix. » S’exclama-t-il sur un ton qui se voulait sarcastique. C’était toujours comme ça entre eux, de perpétuels confrontations dont découlaient des réconciliations sur l’oreiller. Bien évidemment, la seconde partie était bien plus agréable ! « Humour mise à part, tu es superbe Cali’. » Termina-t-il en se radoucissant afin de déposer un tendre baiser à la commissure des lèvres de la sulfureuse grecque.



Dernière édition par Aiden A. Hopkins le Mer 5 Juin - 12:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Come on, Vogue Let your body move to the music _ Aiden   Mer 29 Mai - 12:24

Cali plissa les yeux lorsque le photographe se dirigea vers Aiden pour le saluer. Elle en était sûre, c'était bien lui qui lui avait dit où est ce qu'elle se trouvait. Lorsque le photographe revint vers elle, elle le fixa, la mine boudeuse et souffla quelques mots à son attention.

"Espèce de vendu..."

La jeune femme poussa un soupir, se disant que la tranquillité serait pour plus tard étant donné que son ami allait tout faire pour prendre sa revanche et pour lui pourrir le reste de la matinée. Caliope fit comme si elle n'avait pas entendu la remarque sarcastique de Aiden et essayait de se concentrer tant bien que mal sur ce que lui disait la maquilleuse. Mais lorsqu'il déposa un baiser sur le coin de ses lèvres, Cali sortit de ses pensées et frissonna. Elle fit glisser les lunettes le long de son nez et afficha un grand sourire niais. La jeune femme bondit de sa chaise au grand désespoir de la coiffeuse qui essayait de lutter contre quelques méches rebelles. Elle retira son peignoir et adressa un clin d'oeil à Aiden.

"Je te manquais à ce point là pour que tu viennes ici ?"

Caliope avala une grande gorgée d'eau et jeta la bouteille fermée à Aiden. La jeune femme prit la direction des roches dans lesquels le photographe voulait faire la suite et fin du shooting. Elle savait que malgrè sa tenue, son ami allait le suivre et c'est un sourire vicieux aux lèvres qu'elle avançait sans même prendre la peine de se retourner. Elle râlait, mais en réalité, elle était contente qu'il soit venu lui rendre une petite visite ici. Elle aimait son travail plus que lui, il le savait, mais elle appréciait vraiment quand il venait voir comment elle travaillait. Aiden ne venait pas souvent, mais le peu de fois où il se décidait à l'accompagner, elle en était ravie. Comme à chaque fois qu'ils se retrouvaient tout les deux, toutes les personnes qui bossaient avec Caliope savaient qu'il ne fallait pas le déranger et si elle se retournait pour voir où est ce que la petite troupe se trouvait, elle verrait qu'ils n'auraient pas bougé et qu'ils attendraient qu'elle les appelle.

"Où tu vas habiller comme ça ? T'as un rencard ?"

Jalouse ? Juste un peu... La jeune femme ne supportais pas de le voir avec avec d'autres femmes et elle avait l'impression qu'il prenait un malin plaisir à la faire enrager et à lui présenter ses dernières conquêtes.

"Dis moi, ce soir tu es dispo ?"

La jeune femme avait été invité à un gala et elle n'avait pas vraiment envie de s'y rendre toute seule. Donc si il venait avec elle tant mieux et si il refusait, elle trouverait certainement une excuse pour justifier son absence. Même si elle était mannequin, Cali n'aimait pas vraiment ce genre de soirée et si elle pouvait tout faire pour ne pas qu'on l'y voit, elle le faisait sans problème et sans regret. Caliope, vêtue d'un magnifique maillot de bain échancré blanc, s'installa sur un rocher et attrapa un petit coquillage.
Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Come on, Vogue Let your body move to the music _ Aiden   Mer 5 Juin - 12:17


One thing I ask you
Let me be the one you back that ass into.




La délation était certainement mal vu, et peu usuelle, dans certaine partie du globe mais à Kawana il suffisait de connaître les bonnes personnes pour arriver à ses fins le plus facilement du monde. Et, ce, sans débourser un centime. Bien que le compte en banque du jeune homme soit particulièrement bien approvisionné. A la vue de la mine boudeuse, voir renfrognée, de son amie d’enfance Aiden soupira amusé du comportement puéril de la jolie brune aux courbes avantageuses. Ses intentions étaient louables puisque sa venue ici était, certes, une revanche personnelle, mais découlait également d’une réelle envie de voir Cali’. En réalité, ils se voyaient relativement régulièrement mais leur emploi respectif les empêchait souvent de se voir aussi souvent qu’ils le voudraient. L’agenda anormalement vide de l’australien lui avait offert la possibilité d’organiser un éventuel déjeuner en compagnie de la mannequin. Ses plans furent bien vite stopper par les aléas des shooting photos auxquels elle se devait d’assister et ce dernier avait préféré avancer son rendez-vous professionnel pour libérer son après-midi en espérant réussir à entrevoir la demoiselle au caractère bien trempé ! Malgré ses sarcasmes, Aiden consentit à complimenter l’apparence toujours sublime de son amie avant de déposer un léger baiser à la commissure de ses lèvres charnues. « Je n’aime pas que l’on me dise non, tu le sais mieux que personne. Et puis, j’avais un trou dans mon emploi du temps alors je me suis dit : pourquoi pas ! » Arborant son éternel sourire version pub pour dentifrice, le blondinet laissa son regard glisser au détour des courbures de ce physique ravageur très peu couvert par un quelconque tissu. A croire que la mode de cet ét sera : moins il y en a, mieux c’est ! Ce qui n’était pas pour lui déplaire. Stoppant sa contemplation pour se concentrer à nouveau sur les dires de Cali’, il haussa les sourcils d’un air interrogateur avant d’écarter les bras en baisant la tête pour observer sa tenue du jour. Fréquemment en costume ça ne le choquait pas, mais il était vrai qu’en règle générale il s’habillait plus décontracté lorsqu’il sortait en sa compagnie. Une pointe de jalousie fut palpable dans la voix de la grecque qui dissimulait mal son malaise face aux multiples conquêtes éphémères solidement accrochées au tableau de chasse d’Aiden. « J’avais rendez-vous avec un client ce matin et je ne me suis pas changé avant de venir. Pourquoi ? Je ne te plais pas comme ça peut être ? » S’exclama-t-il en attrapant la bouteille d’eau au vol. Ne cherchant pas plus loin, il préféra utiliser l’humour pour éviter une énième dispute qui tournerait rapidement au drame quand on connaissait leur personnalité respective. Et surtout la mauvaise foi dont ils pouvaient faire preuve.

Les gorgées ingurgitées rafraichissaient l’australien qui peinait à éviter le soleil dans ce paysage sans ombre que leur offrait cette partie du campus universitaire. La séance ne tarderait pas à reprendre mais ce fut le seul autorisé à rester non loin de Cali qui se préparait déjà à user de son sex appeal naturel et de la beauté dont la nature l’avait doté pour faire de ce shooting une réussite. « Ce soir ? Hum… Je crois que mon très cher père a invité sa croqueuse de diamant à dîner pour lui présenter ses amis ou je ne sais trop quoi. Il requiert ma présence à chacune de ses immondes fêtes mais je peux y boire alors… »Souffla-t-il en haussant les épaules. Le dédain dont il faisait preuve à l’égard de son père adoptif ne datait pas d’hier et sa meilleure amie y était en quelque sorte habituée, après tout elle le connaissait sans doute mieux que personne. Les flashs commencèrent à crépiter, signe qu’il devait légèrement se décaler le temps pour le photographe de faire en sorte que la magie opère. Avec un tel modèle, il ne rencontrait pas de difficulté. Le temps pour lui de changer la pellicule et il reprendrait son dur labeur. Aiden en profitait pour se rapprocher à nouveau en s’accroupissant près de la demoiselle. « Mais si tu veux on peut aller boire un verre quelque part quand tu auras finis ? » Lui demanda-t-il, sourire aux lèvres. Vu qu’il était là, autant l’attendre et apprécier cette après-midi avant d’affronter sa future belle famille !

Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Come on, Vogue Let your body move to the music _ Aiden   Jeu 13 Juin - 17:16

Assise sur son rocher, la jeune femme fixait Aiden, un sourire affiché sur les lèvres. Elle aurait du s'en douter qu'elle avait de fortes chances de le voir se pointer sur la plage mais ça n'avait pas été le cas et elle avait même été surprise de le voir arriver pendant la séance photo. Cali connaissait très bien son ami et si il s'était pointé ici c'était certainement parce qu'elle avait contrarié les plans du jeune homme en refusant tout net sa proposition à déjeuner. Quand il lui dit qu'il n'aimait pas vraiment que quelqu'un lui dise non et refuse tout simplement ses invitations, Caliope laissa échapper un rire.

"Non sans blague ?! Je ne m'en étais jamais rendue compte."

Amusée, la jeune femme lui fit un clin d'oeil et lui donna une tape amicale sur l'épaule avant de se redresser lorsqu'elle vit le photographe s'avancer vers eux. Aiden lui expliqua que sa tenue était due à un rendez vous qu'il avait eu juste avant de venir ici et que par conséquent, il n'avait pas eu le temps de se changer. Caliope devait bien se l'avouer, elle était soulagée de savoir que Aiden n'avait pas de rencart, même si elle savait très bien qu'il pouvait aussi lui raconter des bêtises. 

"Vaut mieux pour toi que ça soit un client." 

Cali afficha un grand sourire, sans dire quoique ce soit de plus. Il fallait qu'elle évite de taper un scandale pour éviter que la situation ne se dégrade et que leur petite discussion se transforme en dispute dont eux seuls avaient le secret. Le photographe approchait à grands pas et Caliope essayait de se remettre en mode travail même si la présence de son ami ne l'aidait pas tellement. Les flashs crépitèrent et Calipe fit abstraction de la présence d'Aiden pour permettre au photographe de faire son boulot correctement. Lorsqu'il arrêta pour changer de pellicule, la jeune femme leva son regard vers Aiden après que celui-ci lui ait dit qu'il ne pourrait pas se joindre à elle ce soir pour le gala auquel elle était invitée. La jeune femme poussa un soupir, désolée.

"A vrai dire, je cherche une excuse pour ne pas y aller...."

Sourire en coin, Caliope se leva et mit ses lunettes de soleil.

"Tu crois que ton père serait ravi de me voir ?"

Depuis le temps qu'ils se connaissaient tout les deux, la famille d'Aiden avait appris à vivre avec la présence de la jeune femme et c'était fait à l'idée qu'ils étaient devenus inséparables.

"Et rien ne nous empêche d'aller boire un verre par là une fois le dîner fini."

Nouveau clin d'oeil.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Come on, Vogue Let your body move to the music _ Aiden   

Revenir en haut Aller en bas
 

Come on, Vogue Let your body move to the music _ Aiden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I lose control when I hear your body move [Scott]
» ☆ MOVE YOUR BODY.
» MOVE SON NAN MIZIK LA
» B'jour, Ivry-body.
» Rock that Body !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Viens avec nous au pays des kangourous
 :: memories of you :: Archive: RPS inachevés
-