AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Pas de nombre de ligne exigées!
Welcome to Kawana Waters!
Le forum a ouvert ses portes le 11 mai 2013.
Aucune prise de tête, que du fun!
Fun, fun, fun! Oh et aussi du feu!
Il y en a qui s'amuse avec le feu!
Et si toi aussi, tu rejoignais le clan des pyros?

Partagez | 
 

 Fin de service, ça te dis un verre ? (leo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message



Invité


MessageSujet: Fin de service, ça te dis un verre ? (leo)   Mar 2 Juil - 20:03



Fin de service, ça te dis un verre ?

VANILLE & LEO.

Hum … comment vous dire ça sans trop vous choquez ? Je couche avec un de mes boss. Et mince loupé ! Oui bah … en même temps, vous avez vu le boss que j’me coltine ? Grand, brun, sexy, musclé, gueule d’ange … dieu au lit … bon sang, il a été béni ce type là je vous le jure ! Mais il n’est pas que bon au lit, il est aussi super gentil. Il a eu presque pitié de moi lors de l’entretien d’embauche, je me souviens être allée le voir, avoir donné tout mon possible et PAF me voila là, en train de bosser pour lui et mon autre patron, tout aussi gentil, bien que je ne le connais pas très bien. Et là vous allez me demander : « mais comment t’as fait pour coucher avec ? c’était pendant l’entretien ? » et bah nan bande de pervers vicieux dégueulasses ! C’était … récemment je crois … je sais plus à vrai dire, mais tout ce que je sais, c’est qu’on a dérapé. Un regard. Un souffle. Un baiser et PAF … ça a fait des chocapics !! Oui je vais pas non plus tout vous détailler hein se serait trop beau pour vous espèces de curieux ! Enfin bref. Ce soir, j’étais chez moi, je venais de nouveau d’avoir eu des vents pas quelques compagnies de théâtres, c’était vraiment blasant. Mon rêve tombait réellement peu à peu à la flotte … j’en étais limite déprimée, mais bon, j’étais bien aussi dans mon taffe de serveuse au Cami Caze, alors je ne voulais pas le lâcher pour l’instant. Je me préparais donc pour bosser. J’ai laissé mes cheveux bouclés, mais les attacha, je me maquillais que très peu, mis mon uniforme, mes talons et hop hop, me voila dans ma voiture direction le restau’. Je roulais tranquillement et arriva sans peine. Je n’étais pas en retard, mais plutôt en avance, comme à mon habitude. Je pointe, salue les cuisiniers avec qui j’ai une très bonne entente, salue les serveuses et … Léo. BAM. Mes sens sont en alertes, j’ai juste une envie : de … enfin bon, vous avez compris quoi ! Ce qui est très drôle, c’est que personne ne soupçonne quoi que se soit. Ou ptet que si, mais onr este pro et franchement … bah c’est assez cool. Je l’appelle « Monsieur », il m’appelle « Miss Parker » - ça fait un peu genre Miss Parker de la série : « Le Caméléon » et tout le monde me charrie là-dessus – et on fait notre boulot. Point. Et je trouve ça … cool. Parce que j’ai pas à stresser ou à me sentir comme étant la nana qui se tape le boss et qui aurait tous les droits. Non, je n’ai pas tous les droits ! Je fais un pas de travers et BOUM demain je me retrouve à rechercher du boulot ! En attendant, ce soir, je bossais avec acharnement et sérieux. Souriante auprès des clients, j’avais eu des tables quelques peu désagréables. Enfin, pas toutes heureusement ! Mais entre le gros pervers qui me relooke et me touche les fesses, la femme d’une table qui est super désagréable, me regarde de haut et me parle comme je sais pas quoi … je crois qu’en matière de zen attitude, je tiens le prix d’or ! Mais bon, ça va sinon, le reste est bien passé, même si sentir les mains grasses et dégueulasses d’un client ça donne juste envie de vomir. Mais il est friqué, alors, on ne dit trop rien. Le temps passait à son rythme et : « ARGH ENFIN C’EST FINIIII », soupire je en fermant les portes du restau. Je me laissais me trainer au sol sous les rires de mes collègues qui se moquent de moi. Je me relève, gardant la pêche et hop hop on se dépêche pour pouvoir terminer tranquillement. On lave les tables, nettoie le sol, essuie les couverts et assiettes, ranges les affaires, aide à la plonge, rit de tout et de rien et finalement, le beau monde s’en va. Je regarde la porte de Leo et m’avance timidement, je toque et entre : « Bonsoir … hum … tu veux peut être boire un verre ? Je t’invite », lui dis je en souriant. Je trouve que comme plan fesse, je suis pas chiante ! Mais sincèrement, avec la soirée que j’ai eu, parce que j’ai pas eu ces deux friqués chiants, j’avais bien le droit d’avoir un remontant et si mon patron veut me suivre, bah ça peut être cool. Sinon pas grave … je ne vais pas chialer sur mon sort n’est-ce pas ?  
(c)Unorthodox Jukebox
Revenir en haut Aller en bas




✿ THIS IS MY LIFE
Shiny happy people:
MessageSujet: Re: Fin de service, ça te dis un verre ? (leo)   Dim 14 Juil - 7:26

J’étais décidemment d’une humeur exquise aujourd’hui ! Rien ne semblait pouvoir l’entacher. J’étais arrivé au boulot à la limite en sautillant de joie et n’avais pas cessé de l’être de toute la soirée. On pourrait se demander si je m’étais drogué si on ne me connaissait pas, mais à vrai dire j’étais le genre de personne à toujours être de bonne humeur, enfin la plupart du temps du moins. Ces derniers jours, elle s’était légèrement ternie à cause de mon histoire avec Rosa, qui était encore super secrète, mais les choses étaient réglées à présent et je n’avais plus à m’inquiéter de quoi que ce soit. Bientôt, le Camy Caze allait organiser une soirée à thème dont j’étais complètement emballé : Hawaïan Party. Les préparatifs ne m’effrayaient absolument pas, car mon optimisme l’emportait et loin d’être stressé ou dépassé, j’organisais cette soirée avec hâte, et l’aide de mon staff adoré et de mon co-partenaire as bro as meilleur pote, Camy. Que pouvais-je demander de plus ? La vie semblait me sourire ces derniers temps. Il n’y avait même plus eu d’incendie depuis quelques semaines, de quoi décrocher quelques sourires ! Qui sait, peut-être que les fameux pyromanes s’étaient enfin retirés. J’avais un mince espoir, mais ne me faisais pas trop d’illusions : la police ne les avait pas encore attrapés et je doutais qu’ils allaient en rester là, mais en attendant, nous avions eu un peu de répit et cela ajoutait une touche de bonheur en plus. J’en oubliais même mon angoisse qu’ils puissent s’attaquer un jour au Camycaze.

Si je vous disais que j’avais chantonner toute la soirée, je vous promets que vous devriez me croire. Peut-être mon comportement ressemblait-il à une personne qui venait de tomber amoureuse, mais je m’en foutais. Et puis je ne l’étais pas… amoureux… n’est-ce pas ? Ou bien l’étais-je ? Non, un pas à la fois ! Si je recommençais à me poser ce genre de question, j’allais à nouveau complètement paniquer et je risquais de quitter l’Australie à la nage tellement les relations sérieuses m’effrayaient. Au moins Rosa et moi étions sur la même longueur d’ondes à ce niveau là, à vrai dire je me demande même si elle ne me devancerait pas dans la fuite à travers l’océan. Au moins nous étions nous juré l’exclusivité, et je ne demandais pas plus pour l’instant. Cela me soulageait déjà énormément et les cauchemars l’imaginait elle avec un autre homme s’étaient enfin tus.

À propos d’exclusivité… J’en oubliais un peu ma part… Ok, je n’avais plus pensé à quiconque d’autre que Rosa ces temps-ci, mais peut-être était-ce temps de mettre les points sur les i avec mes anciennes conquêtes, non ? Cette affaire allait être un peu compliquée, car ce n’était un secret pour personne : beaucoup de femmes avaient été dans mon lit et quelques unes faisaient partie intégrante de ma vie. C’était peut-être bizarre, mais j’étais devenu ami avec l’une ou autre, même si aucun sentiment plus fort ne s’était jamais développé. Je revins à la réalité et me rappela que l’exclusivité me concernait aussi lorsqu’une de mes serveuses s’approcha de moi au moment de la fermeture. J’eus un petit sursaut en entendant Vanille me demander d’aller boire un verre avec elle, et comprit soudain ce qu’elle sous-entendait d’autre. Mon dieu, pendant mon moment de bonheur, j’en avais oublié que non seulement certaines de mes plan-culs étaient des amies à moi, mais que même une travaillait pour moi. Qu’allait penser Rosa de tout ça ? Mais je n’allais quand même pas couper contact avec tout le monde non plus, ni renvoyer la pauvre Vanille qui n’en pouvait rien… si ? Non, sûrement Rosa comprendrait-elle et peut-être n’était-elle pas jalouse à ce point-là. J’ignorais si elle me faisait confiance, mais si ce n’était pas le cas, j’espérais qu’elle apprendrait, car une chose était certaine : je n’avais plus envie d’aucune autre femme qu’elle et ce sentiment n’était pas prêt de changer. « Oh Vanille ! », lançais-je tout béat à la blondinette. J’hésitais quelques secondes à sa proposition, ne sachant pas si c’était décent ou non, avant de me dire que je devrais de toute manière parler à la demoiselle et lui annoncer que nos parties de jambes-en-l ‘air allait devoir en rester là, car je m’étais « engagé » à quelqu’un d’autre. Non, je n’aimais pas le mot engagé. Ca me donnait des frissons, mais je ne voyais pas quel autre terme utiliser. « Hum… Oui bien sûr, on peut aller boire un verre si tu veux. Je dois te parler de toute manière, c’est assez important, donc autant faire ça autour d’une petite coupe », lui annonçais-je d’un sourire conciliant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité


MessageSujet: Re: Fin de service, ça te dis un verre ? (leo)   Mer 14 Aoû - 8:24



Fin de service, ça te dis un verre ?

VANILLE & LEO.

Nous étions seuls, je le regarde, l'invite à boire un verre avec tous les sous entendus possible. D'habitude, il m'aurait répondu par « oui » mêlés d'autres trucs derrière, parce que c'est pas que, mais ça nous éclate de faire ça. C'est drôle, c'est fun, ça passe le temps. Cependant … là aujourd'hui, enfin ce soir, ya un mega « MAIS » qui triomphe. Je le sens distant avec moi, d'habitude au taffe, il y a des regards complices, mais là … je fronce donc les sourcils et PAF ma blondeur comprend, j'eu un sourire en coin et arque mon sourcil. C'est bon mon gars, j'ai compris. T'as pris un autre wagon « Ouais … ''Je dois te parler'' signifie ''j'ai une mauvaise nouvelle à t'annoncer'' qui signifie … t'es en couple n'est-ce pas ? ». Je sais pas pourquoi, mais je le sens venir mais vraiment, grosse comme une mega maison. Sur le coup, je peux vous dire, que j'en prend un coup. C'est pas contre lui, mais je dois me chercher un autre plan fesse maintenant. Je me vois bien me trimbaler dans la rue avec une pancarte et faire un casting de plan fesse digne de moi … oui sur le coup j'ai les chevilles qui gonflent, m'enfin. Je souris à Léo, j'étais contente pour lui. Disons que LUI au moins, tombe sur des cools … pas sur des psychopathes qui débarquent dans le restau puis dans votre vie pour se faire passer pour un producteur de cinoche et qui me veut dans son film. J'suis pas dupe ! J'suis sûre qu'il est un envoyé de mon satané d'ex demi frère que je pourrais noyer sans remords … avec ce qu'il m'a fait … d'ailleurs, personne dans mon entourage, pas même ma mère, est au courant de ce que j'ai subis avant de partir pour venir ici. Mais bon … c'est mon secret, j'ai eu assez d'embrouilles pour vouloir me faire passer pour une victime. Je regarde Léo : « Mais bon, si on peut boire un verre en toute amitié ça peut être cool aussi ! », Bah quoi ? Je suis ouverte à toutes propositions … amicales bandes de pervers ! Je vais pas lui proposer un plan à trois ! Non seulement c'est indécent mais en plus c'est …. berk ! Je me partage pas et je partage pas, j'espère que jusque là c'est clair. Enfin bref, je me demande juste à présent ce que ça va devenir … tout ça … lui et moi … bah à part un gros mur nous séparant, ça va rien donner du tout … et franchement, j'avou que sur le coup, ça craint pas mal. Pff j'espère que je vais pas devoir changer de taffe, ça craint. Ici, je me sens en sécurité, je sais que quoi qu'il arrive, mes boss seront là pour moi, la preuve en est que l'autre taré de sois disant producteur et tout le baratin, s'est fait jarté à coup de pieds aux fesses du restau et que la prochaine fois, il se mangera des mandales, si ce n'est plus gore, dans la tronche. Je pense qu'il me l'aurait dit … ou alors il VA me le dire « u vas pas m'virer j'espère ? », je préfère demander, sait on jamais et en attendant, je me prépare à cette pire éventualité
(c)Unorthodox Jukebox
Revenir en haut Aller en bas




✿ THIS IS MY LIFE
Shiny happy people:
MessageSujet: Re: Fin de service, ça te dis un verre ? (leo)   Sam 24 Aoû - 9:51

Je ne m’attendais pas à ce que Vanille devine presque immédiatement la raison du ton sérieux que je prenais. En même temps, étant donné la relation spéciale qu’on partageait en plus et qui ne se limitait clairement pas à patron/employé, il y avait peu de sujets de discussions un peu plus sérieux que je pouvais emprunter. L’entendre me demander si j’étais en couple me tendit les traits du visage : Rosa et moi évitions encore ce terme et rien n’était officiel, d’ailleurs nous étions les seuls au courant de notre histoire, tant mieux d’ailleurs, car si l’un de nous deux n’était pas au courant cela aurait été bizarre. Enfin bref, deux sentiments contradictoires me traversèrent le cœur en même temps. J’étais content, car je tenais énormément à Rosa et l’idée d’être avec elle me plaisait énormément, mais la notion officielle du terme « couple » m’effrayait tout comme elle la faisait paniquer elle. Ni l’un ni l’autre ne nous croyions prêts pour une relation sérieuse, et pourtant on penchant de plus en plus vers ça, surtout à présent qu’on s’était mis d’accord sur notre exclusivité. « Hum… Ouais c’est à peu près ça. Tu lis dans mes pensées ou quoi ? Comment t’as fait pour deviner aussi vite ? » Je lui tendis un sourire amusé avant de lui faire signe de passer devant moi à la sortie du restaurant, en homme galant que j’étais. « Justement, j’aimerais qu’on reste amis et j’espère que ce sera possible. » Des tas de bars se trouvaient à proximité du Camy Caze, un avantage qui permettait de pouvoir bouger sans utiliser la voiture. Vanille et moi étions les deux derniers à sortir après que l’endroit fut complètement nettoyer, et je coupai donc l’électricité avant de fermer à clé derrière moi. « Te virer ? », lui lançais-je étonné qu’elle puisse me poser cette question. « Mais non, pourquoi te virerais-je ? Tu n’as rien à voir dans tout ça, ce n’est pas de ta faute. Je pense qu’on peut rester professionnels tous les deux sans que l’histoire ne dévie, non ? » Je me demandais ce que Rosa pensait de tout ça. Serait-elle énervée de savoir que je continuais à travailler avec et à côtoyer en tout amitié une de mes serveuses avec qui j’avais eu des relations ? Je ne pensais pas qu’elle me demanderait de la mettre à la porte, mais si jamais elle le faisait malgré tout, en serais-je capable ? Tout ça était tellement bizarre pour moi. Autrefois Rosa et moi étions des amis très proches qui se racontaient tout et qui draguaient ensembles, s’arrangeaient des coups l’un pour l’autre, et à présent notre relation prenait un tout autre tournant qui rendait notre passé légèrement malsain. « T’inquiètes pas. Tu ne cours aucun risque. Je voulais juste mettre au clair que je n’étais plus disponible pour… Enfin tu vois. » Parfois je me disais que j’aurais mieux fait de garder une simple hiérarchie de patron/employé avec mon personnel pour éviter des histoires dans ce genre, mais c’était plus fort que moi : je me liais d’amitié bien trop facilement et m’entendait à merveille avec presque tout mon personnel – Amy étant l’exception. En parfait Don Juan que j’étais, avant que Rosa et moi ne commencions à se fréquenter d’une tout autre manière, je n’avais pas pu résister aux charmes d’une serveuse aussi canon que Vanille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Fin de service, ça te dis un verre ? (leo)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fin de service, ça te dis un verre ? (leo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une bibliothèque virtuelle au service du Droit
» Avant de reprendre son service.. [Pv Fabien]
» INITE se met au service de Martelly
» petit service
» So-Service

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Viens avec nous au pays des kangourous
 :: memories of you :: Archive: RPS inachevés
-