AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Pas de nombre de ligne exigées!
Welcome to Kawana Waters!
Le forum a ouvert ses portes le 11 mai 2013.
Aucune prise de tête, que du fun!
Fun, fun, fun! Oh et aussi du feu!
Il y en a qui s'amuse avec le feu!
Et si toi aussi, tu rejoignais le clan des pyros?

Partagez | 
 

 Et une arrivée mouvementée - Marcus-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message



Invité


MessageSujet: Et une arrivée mouvementée - Marcus-   Lun 9 Sep - 20:36

J'étais enfin sorti de prison, en me demandant si j'étais coupable ou innocent. En fait, j'en savais rien. Je savais plus rien du tout. On m'avait dit que j'étais malade dans ma tête et que donc, je n'avais plus ma place en prison. J'ai cru que j'allais aller en hôpital psychiatrique mais en fait, ils me mirent dans un avion. J'avais horreur de l'inconnu. Dans l'avion, je savais déjà que je voulais m'enfuir, mais j'étais sous bonne garde. La bonne blague. J'avais 16 ans et je pouvais fuir.

Arrivé à l'aéroport, j"échappais à ma garde et je courus me cacher dans les toilettes. Puis pensant enfin que je serais seul, je sortis et j'allais vers la porte de sortie. Il était hors de question que j'aille dans une autre prison ou dans un hôpital. Mais soudain, je revis des flashs de ce qu'il s'était passé. Et je me mis à trembler. Non, pas une crise, pas en plein milieu. Je m'asseyais sur un siège et je me mis à sangloter comme un enfant. Et je mis à murmurer que je n'étais pas un meurtrier.
Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Et une arrivée mouvementée - Marcus-   Lun 9 Sep - 22:05

Aujourd'hui j'accueillais, en début d'après-midi, ce fameux adolescent dont j'avais pris la tutelle. Il devait arriver par avion vers les alentours de 14H. Je passais la matinée à terminer des rapports pour mon responsable, je pris également une bonne heure pour relire le dossier de ce fameux adolescent. Son parcours était terrible, mais il ne faut pas croire que parce que son passé est lourd, j'allais avoir de la pitié pour lui et lui laisser passer plein de chose. C'est alors mal me connaître, je sais ce que c'est que d'avoir un passé qui entraîne la pitié des autres, et c'est la dernière chose dont on a besoin !

J'étais arrivé un peu en avance sur l'heure d'atterrissage de l'avion. Mes muscles se tendirent, et la chair de poule me traversa tout le long de mon corps. Je sentais que ça n'allait pas se passer comme prévu. Et je n'avais pas tord. Quand les passagers de l'avion affluaient, je ne vis pas d'adolescent d'environ seize ans et seul. Je leva les yeux au ciel en soufflant. Ca commençait fort. Je n'avais pas une patience d'ange en général, et ne pas savoir où ce gosse était avait réduit en poussière le peu de patience qui me restait. Ce n'est qu'une fois que l'aéroport se vida de tous ces touristes que j'aperçus un jeune homme qui avait l'air de ressembler à la description qui m'en a été faite, mais à l'autre bout de là où il aurait dû se trouver. Je m'approcha tranquillement de lui et me posta face à lui tout en croisant mes bras sur mon torse.

« Tu comptais aller où comme ça? »


Je le toisa, les sourcils froncés, et la bouche formant une moue qui ressemblait plutôt à de l'exaspération... Mes doigts pianotaient le long de mes bras, en attente d'une réponse. Bon, je l'admet, j'aurais déjà pu me présenter.. Mais franchement, je sens que ce gosse va être une source à emmerde, alors plus je serais distant, mieux ce sera ! D'ailleurs, mon visage se ferma davantage quand je réalisa que j'allais devoir cohabiter avec lui !
Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Et une arrivée mouvementée - Marcus-   Mar 10 Sep - 5:30

Alors que je pensais que ma liberté commençait malgré le fait que je commençais ma crise, je me rendais compte qu'au final, ce n'était pas le cas. C'était même loin d'être le cas. Pourtant, je commençais à tout confondre, mon enlèvement, les meurtres, la prison et maintenant. La prison, quand j'y repensais, je frissonnais alors. J'étais rentré en prison à l'âge de 14 ans et malgré le fait que ça me donnait l'impression d'être en sécurité, j'avais eu peur là bas. J'y étais resté deux ans. Deux ans à me demander pourquoi j'étais là, pourquoi je n'étais pas au collège comme les autres.

Aujourd'hui, j'étais là, et alors que j'essayais de me calmer, un homme se posta devant moi et commença à me demander où je voulais aller. Anxieux, je levais la tête et je l'observais de la tête au pied. Il était impressionnant, il me faisais un peu peur même mais je retrouvais un brin de courage. Je ne voulais pas retourner en prison ou bien aller en hôpital. Des fois, je pensais à rejoindre ma famille, mais je n'étais pas assez courageux pour le faire. Alors je me mis à balbutier en reculant :

Je... je n'irais pas ... je ne retournerais... pas en prison...

Le fait de ne pas savoir si j'étais coupable ou innocent n'arrangeait rien. Je n'avais aucun souvenir de ce qu'il s'était passé. Et je ne voulais pas me souvenir. Pas maintenant. C'était beaucoup trop tôt. Là, je voulais juste fuir. Et il ressemblait à un gardien de prison, sévère. Il me faisais peur, je n'avais pas honte de l'avouer.
Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Et une arrivée mouvementée - Marcus-   Mar 10 Sep - 6:34

Quand j'avais étudié ce dossier, je compris que la plupart des collègues ait pu refuser de s'en occuper. N'empêche que ça n'empêchait as d'être en rogne. Aucun gamin ne méritait d'être fiché comme il l'est lui. Parce qu'il a fait de la prison, il ne faut surtout pas s'en occuper et le laisser à ses problèmes. Son dossier disait à la fois tellement de choses, mais tellement peu sur ce qu'il était qu'il méritait encore plus sa chance que d'autres. Le plus difficile sera certainement de le remettre dans le système scolaire, il faut dire que les gamins ne sont pas forcément des plus sympas entre eux ! Et il n'en sortira pas sans séquelle de tout cela.

Lorsque j'aperçus le gamin, j'eus comme un pincement au cœur. On m'avait décrit quelqu'un de psychologiquement instable, proche de la folie. Ce que je voyais moi, au premier regard, était tout autre. C'était quelqu'un de perdu, désorienté, mais je suis certain qu'il n'avait pas cette lueur de folie. Comment en être sûr ? Je m'occupe de personnes qui sont atteintes de pure folie, il n'y a qu'à regarder leurs postures et leurs regards pour comprendre que ce jeune n'est pas de cela. Il était simplement détruit, la vie n'a pas dû être vraiment douce avec lui. Et l'avoir face à moi ne fis que confirmer mes pensées, rien que de voir la réaction qu'il eut en ma présence.

« Je suis, au contraire, là pour t'éviter la prison. Alors magne tes fesses, je t'emmène à l'appartement, je t'explique en chemin. »

Ce n'est pas parce que je le comprends que je vais changer mes habitudes. Je ne bouge pas, attendant qu'il daigne se lever pour me suivre. Mon visage s'était légèrement détendu mais mes yeux ne le lâchèrent pas une seule seconde. Il venait de tenter de s'enfuir, il ne m'échappera pas une nouvelle fois !

«  Je m'appelle Marcus. » dis-je en hochant la tête, lui laissant le libre arbitre de répondre ou non.
Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Et une arrivée mouvementée - Marcus-   Mar 10 Sep - 16:44

Il avait enfin dit son nom et qu'il allait m'emmener avec lui. Écarquillant les yeux de terreur, et parce que je mélangeais tout, je me levais certes mais c'était pour fuir une nouvelle fois. Je me mis à courir le long de l'aéroport. Hors de question que je suive un inconnu. Je ne savais pas où j'allais mais je continuais de courir. Jusqu'à ce que je trébuchais sur une valise et je m'étalais à terre. J'étais assez grand pour ne pas éclater en sanglots mais j'avais peur. Alors je me réfugiais dans un coin, remontant mes genoux contre ma poitrine. J'étais ailleurs, l'aéroport avait disparu pour laisser place à une chambre d'hôtel miteuse.

-L'enchanteur a changé de monde .. tu aimes ce nouveau monde?

Je mis à hurler que je n'étais pas un enchanteur, et j'entendais son rire froid. La chambre d'hôtel disparut de mon champs de vision pour voir l'aéroport de nouveau. Mais j'avais peur et je continuais à murmurer :

"Je ne suis pas un enchanteur... je ne suis pas un enchanteur..."

Puis la prochaine image qui vint, ce fut moi, tenant un couteau, le sang et je me mis à hurler de nouveau. Je n'étais pas un meurtrier, mais pourtant on aurait dit que c'était moi. Alors peut être qu'au final, j'étais un meurtrier. Je restais dans mon coin. Les meurtriers restaient enfermés, les meurtriers n'avaient pas le droit à la liberté. Je préférais garder mon visage et je murmurais de nouveau :

"Je les ai tués... c'est moi.. je suis coupable... "

Je restais contre le mur, je ne voulais plus bouger au final. Je ne voulais plus rien, juste peut être disparaître. Car j'étais un enchanteur et un enchanteur ça disparaissait.. J'aimais pas ce nouveau monde, je ne l'aimais pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Et une arrivée mouvementée - Marcus-   Mer 11 Sep - 9:39

Je le vis se lever, et je sus dès la seconde qui suit, qu'il allait de nouveau fuir. Je lève les yeux au ciel, j'ai le pressentiment qu'il allait m'en faire voir de toutes les couleurs. Bon, au moins, on démarre sur les chapeaux de roues. Je ne vais pas m'ennuyer avec lui à l'appartement. Bon, il va déjà falloir que le me mette à le chercher, il n'a pas dû aller bien loin de toute façon. Je commence à arpenter les allées de l'aéroport tout en jetant des regards dans les endroits possibles. Après cinq minutes de recherches je le retrouva prostré dans un coin, et ce que je vis ne me plaisait pas, mais alors pas du tout !

Je n'avais pas à faire à un adolescent de son âge qui sort simplement de prison, mais à quelqu'un que l'on avait détruit, j'allais devoir gagner sa confiance pour qu'il daigne me parler de ce passé qui le dévore. Et la patience, ce n'était pas mon fort. Mais mon for intérieur me disait que je devais tout faire pour aider ce gosse... Certainement parce qu'il reflétait plus violemment mon passé, et que j'aimerais qu'il ne vive pas la même chose que moi … Je m'installa à ses côtés, ramenant mes jambes contre mon torse et que j'entoure de mes bras, je regarde au loin, devant moi, ne l'interrompant pas dans sa crise de panique, mais restant à ses côté en cas de dérapages.

«  Merlin … ? »


Quand j'ai l'impression que la crise se passe, je tente de l'appeler pour le ramener à la réalité, ma voix était plutôt douce, et surtout, beaucoup moins directive que précédemment. Mais sa dernière phrase était d'une sentence d'une rare violence. Pour avoir lu son histoire, j'avais du mal à le voir coupable, je pense plutôt que les flics se sont facilités la tâche en l'accusant.

«  Merlin … Regarde-moi, je ne suis pas là pour t'enfermer, et te laisser aller en prison.. Je suis là pour t'aider, et pour plus que quelqu'un te fasse du mal ... »


Moi qui déteste parler, voilà que je viens de débiter plus de dix mots à la suite ! J'eus un semblant de sourire, indétectable, je sens que je ne vais effectivement pas sortir indemne de cette relation. Je ne bouge pas, attendant qu'il amorce un geste vers moi, je ne veux surtout pas le brusquer.
Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Et une arrivée mouvementée - Marcus-   Jeu 12 Sep - 21:12

Je levais la tête vers lui, il me tenait dans ses bras. D'habitude, j'aurais eu peur mais pas là. Je me mis cependant à trembler et je n'osais pas le regarder. Cependant je lui murmurais :

"Alors si tu veux m'aider ne me laisse pas approcher des couteaux, je peux tuer..."

J'avais ma voix d'enfant, et une autre voix se moquait de moi, me traitant de faible et de lâche. Encore une autre voix réclamait une cigarette. J'avais déjà un mal de tête énorme. Et je me réfugiais contre lui. Je cherchais dans ma poche, pour trouver une cigarette. D'habitude je fumais pas, mais là , j'en avais envie. Je ne savais même pas comment j'avais pu avoir des cigarettes sur moi. Un peut plus détendu que d'habitude, mes larmes cessèrent et je le regardais, d'un air charmeur. Tout en allumant ma cigarette, je lançais d'une voix féline que je ne connaissais pas :

"Vous comptez l'aider comment le petit? Parce que vous ne faites pas vraiment votre boulot là... Il se détruit... Mais vous êtes sexy, et ça me plait bien... "

Je lançais ma fumée de cigarette sur lui. Avant de tousser et de cracher, mon mal de tête me reprenait.Je me mis à me balancer doucement et je revoyais des images, plein d'images de mon enlèvement, du meurtre et les larmes coulèrent de nouveau. Et de nouveau d'une petite voix, je murmurais :

[b]"J'ai peur ... j'ai tellement peur... il va venir me chercher... j'étais en sécurité avec les barreaux.. Il sait que son enchanteur est sorti... "

Je me remis à sangloter, effrayé et je cachais mon visage contre lui.
Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Et une arrivée mouvementée - Marcus-   Ven 13 Sep - 9:23

Je ne sais même plus comment je suis arrivé à l'avoir dans mes bras. Toujours est-il que je me raidis sous le contact, généralement je ne suis pas du genre qu'on apprécie d'approcher d'un peu trop près... Mais je ne le repoussais pas, il avait amorcé un contact, certes maladroit, envers moi et il avait l'air d'avoir besoin de contact.

« Huu.. D'accord.. »

Mes sourcils restèrent froncés à sa révélation, décidément il avait un bien basse estime de soi. Je posais maladroitement mes mains dans son dos, n'osant plus les bouger, surtout quand il se raccrocha encore plus à moi. Je ne comprenais pas tellement son comportement, c'était ...Je ne savais pas quoi en penser en fait. Et ce qui s'ensuivit me mis encore plus dans le doute total. Ce n'était plus le même jeune homme qui me parlait.

« Ca, ça me regarde. Et je connais mon boulot, petit con. »

Je ne réagis pas au reste de la phrase, me contentant de rouler les yeux au ciel et de serrer mes poings pour m'empêcher de lui en flanquer une à l'arrière de sa petite tête. J'étais habitué à la fumée de cigarette, ce qui ne me dérangea pas d'en inhaler, mais son comportement commençait à réellement m'agacer, je lui lança un regard noir tout en l'écartant de moi. Mais je n'eus pas le temps de dire quoi que ce soit que je refis de nouveau face à cet adolescent complètement apeuré.

Je soupiras doucement, le reprenant contre moi, et regardant autour de moi, j'envoya un regard plus que noir à tous ces gens qui nous dévisageaient. Je soupiras avant de le pousser doucement pour pouvoir marcher.

«  Sortons d'ici, ce n'est pas l'endroit idéal si on veut être tranquille. Je ne peux pas t'obliger à venir avec moi, mais ai assez confiance en moi, je ne te veux aucun mal. »

Je dis tout cela en le tenant par les épaules, et en lui envoyant mon regard le plus sincère.
Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Et une arrivée mouvementée - Marcus-   Ven 13 Sep - 20:15

Je levais le regard vers lui, craintif, et j'hochais doucement la tête. Il était temps qu'on parte d'ici, parce que les gens autour de moi me faisaient peur. Avoir confiance était un bien grand mot mais je voulais sortir de cet endroit. Alors je marchais
jusqu'à la sortie. Lorsque le vent souffla doucement sur mon visage, j'eus une once de courage supplémentaire. Lançant un vague coup d'oeil à cet homme qui allait s'occuper de moi et à qui j'avais déjà oublié le nom, je pris mon courage à deux mains pour courir jusqu'à la route. Ayant envie de fuir et en même temps de regarder le paysage autour de moi, je ne savais pas ce que je faisais au final.

Je ne savais pas si je pouvais me vanter d'être le meilleur sportif du collège mais je me mis à courir sur la route, je m'en fichais pas mal des voitures. Je me fichais de tout, je ne me sentais pas en sécurité. Je savais que Mickael était là, prêt à me rattraper et à me ramener. Et je ne voulais pas. Je ne savais pas où j'allais mais je continuais à courir dans n'importe quelle direction. Mais soudain, je n'avais plus de souffle et je dus m'arrêter, me posant sur le bas côté de la route. J'avais maintenant peur de la réaction de celui qui était venu me chercher. Notre collaboration n'était pas gagnée.

Je décidais de rester là et de toute façon, je ne pouvais plus bouger. Je me doutais que je n'avais pas dû aller bien loin, j'aimais pas courir. Même pour fuir. J'avais vraiment horreur de ça.
Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Et une arrivée mouvementée - Marcus-   Sam 14 Sep - 16:39

J'avais presque le sentiment qu'on allait arrêter de jouer au jeu du chat et de la souris. Mais il fallait encore que cet adolescent me défi. Je n'avais pas réellement envie de courir après lui. Je ne pouvais pas l'obliger à venir après tout. Il fallait juste que je lui donne les papiers et que je le mette au courant de ce qu'il risque s'il ne me suit pas. Bon c'est tout, je ne suis pas du genre à m'acharner, et ce gamin a beau me rappeler mon passé, et avoir quelque chose de touchant, ce n'est pas pour cela que je vais changer mes habitudes.

Je repris le chemin du parking, là où se trouver ma camaro. J'avais repris mon masque d’impassibilité. Je réfléchissais à toute vitesse à comment faire pour au moins le rassurer, à défaut d'avoir une once de confiance. Une fois dedans, je pris la route de la sortie au pas. Chance ou malchance, je tomba, complètement par hasard, sur Merlin. Je leva les yeux au ciel 'Abruti' pensais-je. J'abaissa le carreau du côté passager et m'arrêta à sa hauteur. Je ne dis rien, me contentant de le regarder, ce n'était plus à moi de faire un pas vers lui après tout, il sait que je veux l'aider alors à lui de prendre la perche que je lui tends.

Je décida d'attendre quelques minutes qu'ils se décident, je mis juste un dossier en évidence pour qu'il le voit et qu'il ai la possibilité de le prendre. Mes doigts pianotèrent le volant, signe d'un début d'impatience.
Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Et une arrivée mouvementée - Marcus-   Dim 13 Oct - 11:11

Je ne voulais pas rester seul car je savais que j'allais être dangereux si je restais seul; Alors quand la voiture s'arrêta à côté de moi, je n'avais pas d'autre choix que de monter dedans. J'avais peur des voitures. Parce qu'une voiture ça pouvait emmener très loin. Mais c'était celui qui m'écoutait depuis un moment. L'enfant en moi était toujours apeuré et il avait peur qu'on l'emmène dans un autre monde. Je ne voulais pas aller dans un autre monde. Je le regardais et je murmurais:

"Promets moi que tu nous emmèneras pas dans un autre monde, car je veux pas aller dans un autre monde.. la bas, il nous font du mal...."

J'avais un regard apeuré. Et je vis mon dossier sur le siège. Je me figeais. Je commençais à tout mélanger. Mélanger ma disparition et mon emprisonnement. Je me mis à hurler:

"Je ne veux pas retourner en prison, je ne veux pas! Même en prison, il vient me faire du mal..."

Je me reculais et je m'asseyais à terre, remontant mes genoux contre ma poitrine. Je n'étais bien que comme ça. Est-ce qu'il pouvait comprendre que j'avais très peur. Et qu'il faudrait du temps avant que je puisse de nouveau faire confiance à quelqu'un?
Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Et une arrivée mouvementée - Marcus-   Dim 13 Oct - 17:56

J'attends patiemment qu'il monte dans la voiture pour que je puisse l'emmener à l'appartement. Je commençais réellement à perdre patience, et à regretter ce choix d'avoir choisi de m'occuper de ce cas si difficile. Peut-être que mes collègues avaient raison. Mais je ne voulais pas rendre les armes si rapidement. Je le regarde sérieusement avant de lui répondre. « Je t'emmène simplement à notre appartement, qui se situe en centre ville. On ne vas pas en Alaska. ». J'étais sarcastique, mais il commençait sérieusement à m'exaspérer.

Je vis à un moment son regard dérivé sur le siège passager, sur le dossier, le sien. Et je vis ensuite son regard se modifier, se changer en quelque chose de plus craintif, peureux, je fronce les sourcils, je ne sais pas ce qu'il se passe dans sa tête.. Mais il éclaire rapidement ma lanterne. En hurlant. Je lève les yeux au ciel, on repassera pour la discrétion. Je sors de la voiture, fermant la porte et lançant un regard plus que furieux au passant qui regardaient Merlin comme une bête de foire. J'attrape d'ailleurs celui-ci par les épaules, une fois à sa hauteur, et le retourne pour qu'il soit face à moi. « Tu ne retourneras pas en prison, tant que tu te tiendras à carreaux et que tu resteras avec moi. Maintenant montes. » Je le regarde faire, avant de faire le tour de la voiture et de reprendre ma place sur le siège conducteur. Mon impatience s'était envolé, et mon visage se faisait ainsi plus doux, je l'attends tout en bouquinant, décidant qu'il est assez grand pour décider quand il serait prêt, après tout, je n'avais rien de prévu cette journée, alors j'avais tout mon temps.
Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Et une arrivée mouvementée - Marcus-   Dim 13 Oct - 18:41

Tremblant un peu, je montais dans sa voiture, je n'osais pas le regarder, je ne regardais que le sol, tout en restant silencieux. J'avais tellement peur d'aller en prison que j'essayais de l'écouter. Je repensais à tout, aux meurtres, à la prison à Mickey, qui disait ne pas vouloir me faire de mal mais qui m'en avait fait. Ça me perturbait. Oui, je mélangeais tout, je mélangeais même le fait que je n'étais plus en prison. Que j'étais libre mais je n'étais pas libre dans ma tête. Dans ma tête, j'étais toujours prisonnier.

Je levais doucement mon regard vers lui, me sentant peu à peu en sécurité. Je n'osais toujours dire, préférant le regarder au lieu de regarder la route défiler. Ça me rappellerait pas quand il m'avait enlever. Alors d'une voix enfantine, je lui demandais doucement :

"Dis tu ne vas pas m'emmener très loin? Papa et maman ne sont pas au courant que je suis avec toi... ils ne vont pas être très contents...."

Je regardais de nouveau le sol par crainte. J'avais peur qu'il me gifle comme l'avait fait Mickey parce que je lui avait dit la même chose. Je me détachais et je m'asseyais à même le sol, caché dans le peu d'espace. J'étais tellement mince que j'y entrais sans difficulté. Je n'osais pas croiser son regard.
Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Et une arrivée mouvementée - Marcus-   Lun 14 Oct - 12:09

Une fois qu'il est monté dans la voiture, je la démarra avant de commencer à rouler tranquillement en direction du centre-ville. Je commence sérieusement à me demander comment je vais pouvoir faire pour le sortir de ces tourments, cela ne va pas être simple.

Je l'écoute patiemment. Je souffle doucement avant de me garer le long de la route avant de me tourner vers lui pour lui parler. Je pose ma main sur son siège, ne le touchant pas, je ne veux pas le brusquer.

« Merlin, tu te rappelles ce qui est arrivé à tes parents ? Hein ? »

Ca me fends le cœur de lui rappeler ce moment douloureux, mais il fallait qu'il retrouve la réalité. Afin qu'il puisse se construire.  Je le regarde avec une certaine tendresse, et cela m'attriste de savoir que personne ne voulait s'en occuper, maintenant plus rien ne m'étonne dans son comportement.
Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Et une arrivée mouvementée - Marcus-   Lun 14 Oct - 18:10

Je levais la tête vers lui quand il me posa la question. Frissonnant de froid, je me remis doucement sur le siège et je continuais de le regarder d'un regard doux, mais triste. Revenir à la réalité faisait mal. Comme si on m'arrachait un bras. Je m'enfonçais dans le siège, les larmes revenant, coulant le long de mes joues et je murmurais:

"Ils sont morts par ma faute..."

Je fixais de nouveau le sol, dans le vide. La réalité partait et revenait. J'avais été prison parce que j'avais tué mes parents et je n'étais pas assez puni pour ça. J'avais failli mourir à 14 ans, parce qu'ils parlaient de peine capitale. Et je murmurais de nouveau, n'osant pas le regarder dans les yeux:

"Tu sais quand est ce que je vais mourir? Je sais que je dois mourir....ils l'ont dit... j'aime pas attendre... Et puis est-ce que ça fait mal de mourir? Est-ce que j'ai été capable d'être un monstre pour avoir tué mes parents? "

Je frissonnais encore et je mis mes bras autour de mes épaules, je ne savais pas pourquoi j'avais froid comme ça.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Et une arrivée mouvementée - Marcus-   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et une arrivée mouvementée - Marcus-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arrivée mouvementée et compagnie inattendue
» Arrivée mouvementée
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Viens avec nous au pays des kangourous
 :: memories of you :: Archive: RPS inachevés
-