AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Pas de nombre de ligne exigées!
Welcome to Kawana Waters!
Le forum a ouvert ses portes le 11 mai 2013.
Aucune prise de tête, que du fun!
Fun, fun, fun! Oh et aussi du feu!
Il y en a qui s'amuse avec le feu!
Et si toi aussi, tu rejoignais le clan des pyros?

Partagez | 
 

 Misguided ghosts [ Neal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message



Invité


MessageSujet: Misguided ghosts [ Neal   Lun 13 Mai - 1:59





J’étais en coulisse et je flippais, par flipper je veux dire que j’étais morte de trouille. Jamais personne n’avait entendu mes chansons et je paniquais, je ne voulais plus monter du tout… Imaginez qu’on me hue et qu’on me tire des objets? Je passa une main dans mes cheveux en la descendant jusqu’à ma poitrine, j’agrippa la croix qui se trouvait juste devant mes seins puis je prononça une prière. Je savais que j’avais du talent, que mes chansons étaient probablement la meilleur chose que c’est ivrogne allait entendre dans leur vie mais j’étais quand même nerveuse, jamais personne ne m’avait entendu chanter mis à part le pasteur et ma mère. Je passa une main sur mes vêtements les lissants… J’avais enfilé une robe blanche qui descendait jusqu’à mes genoux, de grosse botte brune, mon chapelet brun autour de mon cou, des bracelets en macramé et une veste de jeans. J’avais laissé mes cheveux de façon assez décontracté, non de code pour dire que je ne les avais pas arrangés du tout. Habituellement il nous faut une permission pour sortir du couvant aussi tard mais comme je suis le chouchou du pasteur, qu’il croit réellement en mon talent et qu’il veut absolument que je repousse mes limites vers l’impossible, il m’avait laissé sortir. Ma mère n’était pas au courant, elle s’était sûrement déplacé jusqu’à mon lit ou elle avait jeté un coup d’œil pour en déduire que je dormais paisiblement ou que la poupée que j’avais mis dans mon lit dormais bien… Je me sentais horriblement mal, je n’aimais pas mentir, je n’aimais me sentir coupable. La sœur qui m’avait pris sous son aile m’avait tout donné, elle était comme ma mère et je lui désobéissais, j’étais vraiment une fille horrible. Je me mordilla la lèvre en tapant dans mes mains, je chanta quelques notes à voix basse en attendant qu’il vienne me dire que s’était mon tour.

Oh mon dieu, merde, c’est mon tour! Je passa une main dans mes cheveux de nouveau en prenant une bonne respiration. Je fis le signe de croix contre mon front, contre mon nez et contre mon cœur puis je monta sur scène. J’observa le publique ou ce que je pouvais voir du publique puis je pris place sur le petit tabouret. Je plaça le micro de façon maladroite, l’échappant du même coup déclenchant un bruit sourd et énorme, je m’excusa timidement avant de prendre ma guitare. Tout ça commençait tellement mal, déjà le publique parlait et me huait, je ne savais pas quoi faire alors j’ai commencé à jouer. J’avais composé une chanson qui me tenait à cœur pour l’occasion et je voulais que les gens l’entendent même si il s’en foutait. Je commença à jouer l’introduction de ma chanson, Misguided ghosts… Je ne pouvais pas faire grand-chose, l’avenir allait me le dire. Je chanta avec mon cœur, avec tout le talent que j’avais. Une fois ma chansons terminé, je remercia le publique en sortant de scène sous de bref applaudissement. Je ne pouvais pas dire que mon expérience avait été enrichissante mais elle m’avait permis de me livrer, d’être moi-même.


Dernière édition par Alice E. Stiles le Ven 24 Mai - 3:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Misguided ghosts [ Neal   Lun 13 Mai - 2:03


J’étais dans mon lit en train de faire ma lecture quotidienne de la sainte bible tout en écoutant la chanson Blackbird en boucle sur mon ipod. C’est une de mes chansons préférées et je me concentrais toujours plus avec de la musique aux oreilles que sans. Je finissais de lire le chapitre sur Abraham qui passe près de sacrifier son fils unique pour obéir à Dieu lorsque je remarquais l’heure qu’il était. Je devais être au bar près de chez moi dans 30 minutes, car j’allais assister à la performance d’une jeune chanteuse. Je ne savais rien d’elle, mais je cherchais du talent, j’avais un studio d’enregistrement, mais rien à enregistrer alors il me fallait remédier à la situation. Bref, je refermais ma bible avant de soigneusement la placée à côté de mon oreiller. Je me levais ensuite pour aller prendre mon peigne, puis j’allais devant mon grand miroir de ma chambre pour me coiffer un peu. Ma tête ne ressemblait à rien, je n’étais pas sorti de chez moi aujourd’hui alors j’avais la même tête que j’avais en me réveillant le matin. Bref, quelques coups de peigne plus tard je commençais à avoir une tête présentable et je mis sans réelles raisons à faire de l’air guitar tout en faisant semblant de chanter devant le miroir. Je rêvais secrètement d’être une rock star, mais je savais bien que je n’avais pas de talent alors je devais me contenter de quelques brèves performances devant mon miroir… le meilleur public au monde. Il ne vous hue pas, ne vous lance pas de tomates ou d’autres objets et ne dénonce surtout pas votre nullité dans tous les journaux du pays dès le lendemain. Un public compréhensif quoi. Après avoir fini de performer Blackbird à mon miroir, je nettoyais mes lunettes puis je pris mes clés de voiture, car c’était pas mal le meilleur moyen de se déplacer rapidement. Surtout que si je ne voulais pas arriver en retard j’allais vraiment devoir me dépêcher.

J’arrivais au bar cinq minutes plus tard et à l’entrée une sale brute épaisse me demanda ma carte d’identité. Je la sortais puis lui colla au front. 22 ans pauvre con. Ce n’était pas la première fois que je venais et qu’il me demandait ma carte, il n’avait pas encore remarqué que j’étais majeur? De toute manière, je venais souvent, mais jamais je ne consommais d’alcool. Je n’aimais pas le goût et je ne tenais pas à devenir alcoolique ou malmener mon foie. Bref, j’entrais au bar après avoir présenté ma carte et visiblement j’arrivais dernière minute, car une petite rousse était assise sur un tabouret sur la scène et venait d’échapper maladroitement son micro. Cela me fit doucement rire, mais sans plus. En fait, j’avais plutôt fait un petit sourire discret. Je n’avais pas vraiment ri. J’étais plus concentré sur la performance qu’elle allait nous donner que sur une petite gaffe sans importance et dû au stress et à la nervosité. Malgré mon retard il restait une place en avant et c’était là que je m’étais assis à mon arrivé. Elle semblait avoir du mal à démarrer, elle avait perdu la foule après sa gaffe et ça semblait la déranger. Je me mis donc à l’encourager bruyamment et à l’applaudir même si elle ne performait pas. Elle commença finalement sa performance qui me laissa d’abord sur mon appétit, mais qui au fur et à mesure que ça avançait m’ébahit. J’avais vraiment bien fait de venir, je ne suis peut-être pas bon chanteur ou musicien, mais je sais en reconnaître et elle s’en est toute une. À la fin de la performance, je fus le premier et à peu près le seul à l’applaudir, j’étais encore une fois très bruyant donc je compensais un peu. Mais c’était qu’elle m’avait conquis avec sa performance, j’étais vendu à sa cause. Elle se retira de la scène et sans perdre plus de temps je me faufilais discrètement dans l’arrière-scène pour aller la retrouver.


Dernière édition par Neal O'Donnell le Ven 24 Mai - 3:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Misguided ghosts [ Neal   Lun 13 Mai - 2:08

J’ignorais encore ce que je foutais là, pourquoi étais-je venu si ce n’était que pour me faire huer et humilié? Je me sentais horriblement mal, j’aurais certainement laissé couler quelques larmes mais je n’avais pas envie que les gens autour de moi, ceux qui me félicitait et me jurait que j’avais du talent, me voit devenir une femme faible qui pleure parce que des ivrognes ne l’ont pas applaudit. J’avala ma salive difficilement, je n’avais pas envie de rester pour le reste de la soirée, je voulais quitter cette endroit, ce n’était pas moi de rester dans les bars à chansonnette jusqu’à la fermeture. Je passa une main dans mes cheveux puis j’alla dans ma loge, ou devrais-je dire, un rideau avec un miroir et des ampoules. Je pris mon maquillage, mon pinceau pour tracer ma ligne de eye-liner, le pot d’eye liner et mon mascara puis je pris mon manteau en cuir que j’enfila sans regarder autour de moi. J’ignorais pourquoi je me sentais aussi mal. Pour être franche, j’étais en rogne de voir que Dieu ne m’avait pas soutenu que je l’aurais aimé. Certes il y avait cet homme, celui avec de grosses lunettes étranges… Il m’avait soutenu ou du moins largement applaudit lorsque j’avais quitté la scène. J’étais contente de voir qu’au moins il y avait une personne qui se déplaçait pour entendre de la musique et non pour de l’alcool moins cher. En effet, le bar que j’avais choisis pour mon premier spectacle n’était pas le plus couteux, il était horriblement laid, juste en bois. L’ambiance me rappelait les bars de motards que je voyais souvent dans les films ou l’image que je m’en étais faite. Je passa une main dans mes cheveux de nouveau en me mordillant la lèvre, je passa mon sac autour de mes épaules puis je m’apprêtais à quitter l’endroit quand un homme, le technicien qui s’occupait des lumières sur scène, m’arrêta. Il me complimenta sur ma performance en me demandant si j’avais écrit cette chanson, je lui répondis que s’était moi qui l’avais écrite. J’essaya de me tasser de lui mais il me retint en me demandant si je voulais prendre un verre avec lui, je lui répondis que je ne prenais pas d’alcool et je m’éloigna encore mais il me retint par le bras… Le toucher…. Son toucher. J’avais envie de vomir, pourquoi est-ce qu’il osait me toucher sans me demander la permission, j’essaya de m’éloigner de lui mais il me plaqua contre le mur en me disant que j’étais magnifique, que j’étais talentueuse et qu’il aimait les rousses… Je ne comprenais plus rien, pourquoi voulait-il que je reste ici avec lui? Pourquoi tenait-il son visage si près de moi? On pouvait dire beaucoup de compliment sans avoir besoin de parler si près d’un visage non? Je passa ma main contre ma croix, geste qui attira son attention. Il prit ma croix ente ses mains puis il tira… Il la cassa sans un effort, j’eus l’impression que mon cœur se brisait en même temps que la corde ce brisait, mon lien, il brisait le seul lien que je pouvais garder avec Dieu. Je repris ma croix entre mes mains tout en prononçant une prière… Pourquoi personne n’était présent quand j’avais réellement besoin, j’avais besoin d’aide… Avais-je vraiment besoin d’Aide? Cette homme était peut-être simplement un homme normal qui voulait me dire à qu’elle point j’étais talentueuse?
Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Misguided ghosts [ Neal   Lun 13 Mai - 2:18


La performance de la jeune rousse qui était la tête d’affiche de cette soirée m’avait laissé sans voix. Ça allait bien au-delà de sa performance vocale, elle avait un talent de compositeur incroyable… je veux dire sa chanson était bien plus que quelques mots pris ici et là pour être assembler et former une chanson. Sa chanson était bien plus complexe et élaboré que la plupart des chansons qu’on entend de nos jours. Le talent de compositeur est tellement plus rare que celui du chant, la plupart n’ont qu’un des deux, elle avait les deux et c’était tellement beau à voir et surtout à entendre. J’aurais aimé avoir ces talents, j’en avais toujours rêvé. Mais la vie ne nous donne pas toujours ce qu’on veut, je ne sais pas chanter et encore moins composé malgré tous mes efforts fait en ce sens. Pour moi les chanteurs sont comme des supers héros, je ne vois pas comment ils font ça ressemble à de la magie à mes yeux. Mais pour le moment je ne pensais pas à tout ça, ma seule pensée était « wow je dois la convaincre d’enregistrer chez moi ». J’avais donc cessé de rester figer tel un idiot devant la scène et je me dépêchais d’aller à l’arrière pendant que ceux qui surveillait avait le dos tourné. Je voulais aller la voir, la convaincre de venir parler de sa performance et de son avenir avec moi autour d’un verre de boisson non-alcoolisé. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, car bien que j’aie été complètement transporté par sa performance j’avais bien remarqué une croix autour de son cou et je me demande vraiment quelle serait sa réaction quand je l’inviterais. Moi j’étais un gars bien normal à première vue, mais je croyais en Dieu malgré tout seulement je ne partage pas la même vision de ce que Dieu attend de nous que beaucoup d’autres… surtout les catholiques, juifs et musulmans. Pas que je sois spécifiquement contre leur religion, simplement que ce sont celles auxquels je suis le plus souvent confronter comme ils sont nombreux. Moi le seul signe distinctif qui pouvait sonner l’alerte en rapport à mes croyances personnes c’était que j’avais une croix tatoué derrière mon cou et « Jesus love you, you and you » en lettres attachés sur le côté de mon corps. Bref, les croix c’est assez commun comme tatouage de nos jours et elle ne verrait jamais mon autre du coup elle me prendrait surement pour un charmeur et rien de plus. J’appréhendais donc notre première rencontre sans grande confiance, mais lorsque je la vis pour la première fois ce ne fut pas dans les circonstances idéales. En fait, je venais de tourner le coin pour arriver vers les loges et je la retrouve plaquer contre le mur par ce qui me semblait être un technicien. Enfin, il avait un t-shirt noir sur lequel c’était écrit en grosse lettres carrés blanches TECHNICIEN. Je me rapprochais pour être sûr de ne pas intervenir pour rien… sait-on jamais elle était peut-être consentante, peut-être même que c’était son copain… certaines les aimes plus vieux. Mais très vite je pu distinguer la surprise et la peur sur son visage… j’oserais même peut-être dire du dégoût. Quoi qu’il en soit il ne m’en fallu pas plus pour vouloir intervenir. Je m’approchais en vitesse et repoussait sans violence le technicien de la chanteuse. « Allez… laisse la tranquille ne fait pas l’idiot mec. Si elle ne veut pas de toi tu ne vas certainement pas la forcer. Pas ici et surtout pas devant moi. »
Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Misguided ghosts [ Neal   Lun 13 Mai - 2:20

Toute ma vie on m’avait élevé comme une jeune fille sage, on avait protégé ma naïveté pour qu’elle reste le plus intacte possible. Toute ma vie on m’avait répété que personne ne pouvais être mauvais, qu’il n’y avait que de bonne personne. J’étais persuadé qu’on ne pouvait pas me faire de mal, personne ne pouvait pensée à une chose pareille. Je n’avais jamais fréquenté les vraies écoles, je n’avais jamais rencontrer de vraies personnes, on m’avait fait l’école au couvant et les seules personnes que je connaissais était les sœurs et les curés qui y vivais. J’étais morte de trouille à l’idée qu’on puisse me toucher, j’étais paralysé, dégouté et énervé… Je ne pouvais pas dire que je n’avais jamais pensée à me faire toucher, j’ai 19 ans et j’ai des questionnements comme toute jeune fille seulement ma répugnance prenait toujours le dessus. Je passa une main contre ma croix prenant la peine de prier, si Dieu ne voulait pas que ce jeune garçon couche avec moi il ferait en sorte que ça n’arrive pas. Je m’étais souvent imaginer ce qui pourrait être un regard de violeur… Parfois quand les sœurs me quittaient et partait pour leur partie de carte, j’écoutais les émissions criminelles, j’adorais ça bien qu’il ne soit que des personnages fictif… Personne ne pouvait être méchant, personne! J’observa l’homme dans les yeux me mordillant la lèvre du même coup jusqu’au sang… Il avait réellement un de ses regards, celui qu’avaient les meurtriers en série quand il voyait leur victime pour la première fois. J’en eu des frissons incroyable, j’avais beau ne pas y croire maintenant mon cœur lui se faisait des idées. J’allais hurler quand un jeune homme me pris de court, il hurla à l’autre homme de me lâcher, bon d’accord il ne hurlait pas, disons qu’il lui parlait plutôt d’un ton ferme… Je reconnaissais cet homme, le mec étrange avec des lunettes carrées. Je ne comprenais pas pourquoi il était venu ici, dans l’arrière scène alors que tout à l’heure il était assis devant la scène… à moins que ça ne soit un signe de Dieu? J’observa l’homme qui était collé contre moi s’éloigner, je recommença à souffler en descendant les yeux timidement. J’étais tellement mal à l’aise, je savais qu’il ne m’avait pas touché mais je me sentais violer, il était entré dans mon monde, dans ma bulle et je ne pouvais rien faire pour oublier. Je me tassa du mur en me rendant vers le miroir pour soigner ma lèvre en sang, j’ignorais encore pourquoi j’avais fait preuve d’une telle violence, pourquoi j’avais fait souffrir la personne que j’étais avant la personne qui le méritait? Je passa une main dans mes cheveux en me tournant vers le jeune homme… ‘’eee… merci ‘’ Dis-je timidement sans l’observer dans les yeux, ma voix était presque imperceptible. Je n’aimais pas les garçons, j’avais beau pensée que chaque être humain était incapable de méchanceté, j’étais également persuadé que chaque homme avait un fond de méchanceté… Je ne les aimais pas et j’avais peur d’eux. J’étais à l’aise avec les prêtres parce que je savais qu’il n’était pas capable de méchanceté, ils prônaient des valeurs beaucoup trop profondes pour les transgresser. Les hommes ce n’étaient pas comme les prêtres, aucun n’avait de valeur, il se foutait de tout et tout ce qui comptait s’était leur propre bien-être. Je baissa les yeux vers mon chapelet à moitié détruit, je fis un nœud entre les deux cordes puis je le passa de nouveau autour de mon cou, il était à moitié détruit et j’étais triste parce qu’il appartenait à une sœur que j’adorais, une sœur qui est morte dans l’incendie. Je baissa les yeux laissant couler une larme, j’ignorais si s’était le trop plein d’émotion ou tout simplement la tristesse d’avoir perdu mon souvenir préféré mais j’avais envie de pleurer et je m’en foutais qu’il me voit, il n’avait rien à foutre de moi.
Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Misguided ghosts [ Neal   Lun 13 Mai - 2:25


Le mec m’avait écouté et se retirer en silence, bien que je crois qu’il était fou de rage à l’intérieur. Il ne s’attendait décidément pas à ce qu’un invité surprise comme moi débarque dans les coulisses pour interrompre ce qu’il avait entamé. Mais la vie et Dieu avait voulu que je vienne ici pour faire une proposition à cette chanteuse et visiblement il avait aussi eu comme plan que je la sauve de ce qui s’annonçait comme les prémices d’un viol. Je n’étais pas choqué plus que ça, je savais que chaque être humain était capable du meilleur comme du pire, car Dieu nous donne le choix de suivre sa voie ou de nous écarter. Il pourrait tous nous forcer à devenir des fanatiques aveuglés qui croient en lui, mais ça ne l’intéressait pas. Il voulait qu’on soit sincère et que nous venions vers lui par lui-même. Les erreurs ça arrivent, mais il faut demander pardon à Dieu en toute sincérité et faire de son mieux pour éviter les erreurs. Tant qu’on y met de la bonne foi Dieu nous pardonne, car Dieu est amour et il n’y a rien au monde qu’il aime plus que nous ses fils et ses filles. Je fus sorti de mes pensées par la jeune rousse qui me remercia d’une voix si basse que j’avais à peine pu discerner les mots. Je souriais timidement avant de lui dire avec simplicité « ce n’est rien… je me sentirais comme un monstre si je n’avais pas tenté d’agir en voyant la scène… ça va à l’encontre de ce en quoi je crois. » Elle s’était arrêtée net pour remettre son chapelet rompu autour de son cou. Je regardais au sol toutes les petites boules qui avaient tombé. Je me sentais plutôt mal pour elle, j’avais moi-même un chapelet bien que je ne le portais presque jamais autour de mon cou. Je n’aimais pas ça… je l’avais toujours sur moi, mais jamais autour de mon cou. Bref, j’allais dire que je me sentais mal, car moi-même j’avais un chapelet qui était le seul objet appartenant à ma mère que je possédais et même si je ne l’avais jamais connu j’étais incapable de me séparer du seul souvenir de cette femme dont je ne me rappelais rien du tout. La jeune femme se mit à pleurer, je pouvais voir des larmes perlées sur sa joue. Finalement, je me suis un peu rapprocher d’elle et j’ai pris le risque de la toucher… rien de sexuel non, simplement un geste que je voulais réconfortant puis ensuite je recommençais en prenant un autre risque, celui de prendre son chapelet d’autour de son cou. Je dénouais le nœud qu’elle avait fait puis je descendais au niveau du sol, prenant une par une les petites boules pour les remettre en place. Cela me prit un certain temps vous l’aurez deviné, mais au bout du compte j’avais remis toutes les petites boules que j’avais pu retrouver et je refis un nœud avant de lui rendre son précieux chapelet. « Voilà… ça n’arrange pas tout, mais c’est déjà beaucoup mieux qu’avant tu ne trouves pas? » Je sortais ensuite une carte d’affaires de ma poche, puis j’ajoutais d’un ton embarrasser « je voulais te proposer quelque chose autour d’une boisson non-alcoolisée comme je ne bois pas, mais vu la tournure de la situation je crois que cette carte d’affaires suffira. Je possède un modeste studio d’enregistrement et j’aimerais vraiment avoir la chance d’enregistrer quelqu’un avec autant de talent que toi. Prends au moins le temps d’y penser s’il te plait, un talent comme le tiens ne doit pas être gâcher et si je peux te donner un coup de pouce pour te lancer tout en lançant moi aussi mon studio ce serait bien je crois. Bref, je te laisse tranquille tu ne dois pas avoir l’état d’esprit pour penser à ce genre de choses… »
Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Misguided ghosts [ Neal   Lun 13 Mai - 2:29

L’humanité n’était pas méchante, la plupart du temps elle avait seulement besoin d’une correction pour leur rappeler que tout geste n’est pas toujours bon à faire. Je sais que les hommes sont naturellement violents, qu’ils sont comme des animaux et qu’ils agissent selon leur instinct premier seulement être violent servait-il à quelque chose? Je sais que le mot viole sort du mot violent parce que c’est sûrement l’acte le plus cruel après le cannibalisme mais à quoi bon faire souffrir une personne quand on pouvait la faire tomber amoureuse? Je n’aimais pas voir les gens que j’aimais pleurer, chez moi ce n’était pas quotidien… Je préférais amener le sourire, la joie et le bonheur. La phrase qu’il venait tout juste de me sortir me mettait dans un état de curiosité intense… J’adorais tout savoir, percer les secrets des autres et comprendre, même quand ses dites informations venaient d’un homme. En quoi croyait-il? Comment pouvait-il comprendre ce que pouvait être la croyance, comment connaissait-il Dieu? J’étais impressionné. N’allez pas croire que je pensais qu’il était méchant et étrange mais un homme comme lui? Je savais très bien cerner les gens et je connaissais parfaitement son style ou le style qu’il voulait bien laisser paraitre… Un mec timide, avec une fausse estime de lui-même, un homme à l’apparence magnifique qui n’y croyait pas cependant un artiste à devenir. J’ignorais pourquoi il avait senti même une once de pitié pour mon chapelet mais il l’avait ressenti et je lui en étais reconnaissante. Personne ne comprenait réellement ce que pouvait représenter cette objet sacré, tous se disait que s’était un bout de corde avec différente perle et bille insérer dedans mais s’était tout sauf ça, je devais admettre que les perles et les billes étaient en quelque sorte décorative mais la croix voulait tout dire, elle me rappelais que Dieu était avec moi peu importe où j’allais être et quand j’allais en avoir besoin. J’ignorais pourquoi il avait ressenti le besoin de me serrer dans ses bras mais mon corps frêle se raidit en un corps robuste et dur, avec aucune tendresse… Pourquoi s’était-il permit de me toucher? Il était sûrement comme moi et il l’avait fait sans s’en rendre compte, pour me consoler mais ça ne marchait pas comme ça dans mon monde. Je cessa de pleurer puis je me recula pour m’éloigner de ses bras, personne n’avait le droit de me toucher, personne ne pouvait le faire… Je ne voulais pas, s’était mal. Je l’observa ramasser les perles qui se trouvait par terre, un chapelet que ma sœur préféré et aussi défunte m’avait fait elle-même parce que j’adorais les perles. Je l’observa les remettre dans chaque espace puis je l’observa faire un nœud et le je le laissa le remettre dans mon cou… J’ignorais si cette homme était ignorant ou si il ne comprenait tout simplement la nature de mes sentiments envers les hommes mais je n’aimais pas me faire toucher, je n’aimais pas ressentir cette espèce de frissonnement, celui qui me rappelait à qu’elle point tout était mal quand on le laissait dégénérer. Je hocha la tête à sa réplique sans sortir un mot de ma bouche, en fait j’avais les yeux relever vers lui et j’essayais de comprendre, je le fixais pour lui faire peur, je voulais comprendre pourquoi il agissait ainsi. J’écoute tout son charabia sur sa maison de disque et tout ça, je passa une main dans mes cheveux en l’observant directement dans les yeux ‘’ Je prendrais bien un verre de lait ‘’ Dis-je en lui souriant mais sans trop sourire, j’étais gêner de sa présence, j’avais l’impression qu’il me comprenait et je n’aimais pas ça.
Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Misguided ghosts [ Neal   Ven 24 Mai - 3:21


Cette fille était à la fois prévisible et mystérieuse pour moi. J’avais grandi dans une famille extrêmement croyante et je côtoyais de fervents croyants tous les jours que ce soit à l’église ou à l’école. Je connaissais donc assez bien le genre de personnes qu’ils pouvaient êtres et leurs réactions selon leur degré de radicalisme religieux. Néanmoins, certaines réactions de la chanteuse que je souhaitais enregistrer chez moi me surprenaient. Le moindre contact physique avec un homme semblait l’horrifier comme j’avais pu le sentir en tentant de la consoler, mais malgré tout lorsque je lui fis mon court speech elle me proposa de boire un verre de lait. Pourquoi tenait-elle à me parler moi un homme alors qu’elle aurait pu s’en tirer avec ma carte d’affaires? Elle aurait certes eu à me revoir si elle acceptait mon offre, mais ça lui aurait déjà épargné la soirée. J’essayais de ne pas me cassé la tête avec ça, mais ça m’intriguait. Peut-être me trompais-je sur son aversion des hommes? Mais le dégoût que j’avais pu lire sur son visage avec l’autre mec et sa réaction lorsque je l’ai touché, c’était assez évident que ça ne lui avait pas plu du tout pourtant c’était assez anodin pour une personne normale. Oui nul doute possible elle a une sainte aversion des hommes et des contacts physiques. Sa virginité ne fait aucun doute, elle est assurément croyante et elle semble assez engagée de surcroît. Ça doit être le genre de fille qui s’indignerait et couperait les ponts immédiatement si une de ses amies tombait enceinte. Chose parmi tant d’autres qui m’irrite dans ses histoires religieuses, tellement de croyants et membres du clergé sont intolérants que je me demande pourquoi il croit en Dieu… Dieu est tolérance, acceptation et amour. Le tout sans condition. Même ceux qui se retrouvent en enfer ils les aiment profondément. L’Église par contre n’est rien de tout ça, elle est complètement intolérante, se permet de juger les gens comme si Dieu leur accordait ses pouvoirs divins pour voir ce que les gens sont au fond d’eux. Ils parlent en son nom alors qu’ils ne sont rien d’autres que de simples et banals humains. Rahhh oui j’ai horreur du clergé catholique. Et je ne prends même pas en compte les histoires de pédophilie, je parle uniquement du point de vue religieux, leur doctrine, leur manière d’être et d’honorer Dieu, c’est atroce. Je suis sûr que de là où il est Dieu a honte de la réaction de nombreux d’entre eux qui déshonorent son nom et commettent des actes horribles. Il n’y a qu’à penser aux croisades pour se rendre contre à quel point les religions sont un fléau de ce monde, une maladie, un virus à éradiquer. Malheureusement il n’y a aucun remède, aucun vaccin, du moins pour l’instant. Je m’égare là non? Je vous parlais de cette fille et je suis rendu à exposer toutes les raisons pour lesquelles je trouve que les religions sont mal. Bref je reprend, elle venait de me proposer de boire un verre de lait ce qui m’avait surpris, mais ne m’avait pas déplu cependant. « Ça me va alors. » Son sourire me bluffait, je trouvais ça bizarre. « Tu viens? » Lui demandais-je en marchant en direction du bar puisque là on était en arrière scène. « Tu as une préférence pour l’emplacement? J’aimerais un endroit à l’écart, mais pas trop. Juste pour dire qu’on peut parler tranquillement sans être déranger. »
Revenir en haut Aller en bas



Invité


MessageSujet: Re: Misguided ghosts [ Neal   Sam 25 Mai - 0:02

Je ne faisais pas partie des filles ferventes croyantes, je n’étais pas une espèce de cinglée qui passait le plus clair de son temps à prier et à faire des bonnes actions. Je croyais en dieu mais jusqu’à qu’elle point tout ça pouvait pousser? Je possédais 5 tatouages, j’avais un ami homosexuel, j’adorais les noirs et je ne passais pas mon temps à être outré quand une jeune fille ce faisait avorter… Je suis une personne complètement normale, avec des croyances particulières. Je crois juste que croire en quelque chose peu apporter tellement de bien-être quand on l’utilise d’une bonne façon, quand on est persuadé de pouvoir changer de façon positive. Je crois que Dieu possédait une âme plus charitable que tout le monde mais que, comme bon dictateur il a fini par perdre le contrôle de son peuple, laissant quelque personne complètement folle mettre la pagaille dans tout ce qui n’aurait pas dû être interdit. Je crois que dieu est ici pour ceux qui savent bien s’en servir, pour ceux qui ont réellement besoin de croire en ce qui est bien… Comme par exemple pour la mère d’un tueur, qui tente de se convaincre que son fils n’est pas une mauvaise personne. Le vrai secret est que j’ai besoin de dieu moi-même, pour me prouver que le monde est bon, que les cruautés produites sont en fait que de grave erreur commise par la race humaine et non parce que nous sommes réellement mauvais. J’ignore si vous avez déjà ressenti la colère, ce sentiment tellement contradictoire, tellement puissant qu’il nous donne l’impression qu’on veut détruire tout ce qui nous entoure… Je l’ai déjà ressenti et je me suis senti mal tout de suite après. Ce garçon m’impressionnait… Pas seulement par sa grandeur et par ses grande lunette mais aussi par son manque d’observation. Comment pouvait-il ne pas remarquer qu’il me dégoutait? Comment pouvait-il se dire que j’allais rester là à faire ma groupie et à accepter ses avances… Avait-il réellement un studio ou il faisait ça pour attirer la gente féminine? Allons du calme Alice, arrête de juger, Dieu n’aimerait pas que tu juges un bon chrétien aussi facilement, laisse lui une chance et après tu pourras déduire tout ce que tu voudras de lui. Je baissa les yeux vers mes chaussures tranquillement remarquant le petit nœud sur mon chapelet, en remontant mes yeux pour le regarder, je remarqua la forme de son chapelet en dessous de son chandail… N’allez pas croire que je le relooke, beurk… Mais son chandail est du genre trop serré, je pourrais le prendre pour un douchbag s’il n’était pas aussi maigrichon. Je pu lire la surprise dans ses yeux quand je lui parla de mon verre de lait au lieu de prendre un verre d’une boisson quelconque. Je suis assez contente de ne pas boire parce que je garde toute ma tête pour être bien sûr de le faire regretter sa demande, bah quoi? Je suis un peu cruel je vous l’accorde. Je lui fis un sourire que je voulais sage, je n’avais pas envie de sourire trop pour lui montrer que j’étais contente qu’une personne veule enfin de mon talent, je devais rester discrète si je voulais que mon contrat marche, même si sa maison de disque était peut-être une sur invention de son esprit pour attraper plein de fille. ‘’ Oui ‘’ Dis-je sans parler fort pour ne pas déranger personne, je baissa les yeux puis je suivis ses talons d’assez loin pour ne pas le toucher. Une fois devant les banquette, il me demanda qu’elle je voulais… J’avais l’air d’une choisisseuse professionnelle de banquette ou quoi? C’est la première fois que je viens ici, pas question que je choisisse la banquette… J’observa les sièges de loin en voyant celui qu’il voulait. J’acquiesça en me dirigeant vers la banquette m’assoyant le plus loin possible de lui pour ne pas qu’il me touche. Je baissa les yeux sur la table pour ne pas avoir à croiser les siens en commençant à jouer nerveusement avec mon bracelet de cuir brun.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Misguided ghosts [ Neal   

Revenir en haut Aller en bas
 

Misguided ghosts [ Neal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation de Neal Caffrey [Validée]
» Neal Cassidy [Libre]
» Misguided Ghost
» Toronto Maple Leafs
» AYDEN&SNAKE ◭ Ghosts of the past

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Viens avec nous au pays des kangourous
 :: memories of you :: Archive: RPS inachevés
-