AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Pas de nombre de ligne exigées!
Welcome to Kawana Waters!
Le forum a ouvert ses portes le 11 mai 2013.
Aucune prise de tête, que du fun!
Fun, fun, fun! Oh et aussi du feu!
Il y en a qui s'amuse avec le feu!
Et si toi aussi, tu rejoignais le clan des pyros?

Partagez | 
 

 Caitlin Johnson ∞ «Si la vie est une pute, alors pourquoi je me sens si seul?»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message



Invité


MessageSujet: Caitlin Johnson ∞ «Si la vie est une pute, alors pourquoi je me sens si seul?»   Lun 5 Aoû - 7:57




Caitlin Johnson
feat Freya Mavor.

« Qui comprend l’humanité recherche la solitude. »


    Nom : Johnson.
    Prénom : Caitlin.
    Date de naissance : 25/02/1992.
    Nationalité : Australienne.
    Lieu de naissance : Kawana Waters.
    Statut civil: Célibataire.
    Orientation sexuelle :  Pansexuelle.
    Classe sociale : Modeste (riche, aisé, modeste, pauvre).
    Emplois ou études : Etudiante en arts cinématographiques / serveuse.
    Chanson favorite :
    groupe : Kangoo.
    Crédit avatars, gifs... : Je les trouve sur Google, et l'auteur n'est jamais précisé :/





(15 lignes minimums) Caitlin a toujours été un personnage mystérieux. Souvent plongée dans la solitude, quand elle en sortait, elle ne s'ouvrait pas pour autant et elle restait secrète sur sa vie, ses envies, ses rêves.. Ses parents ne s'y sont jamais grandement arrêtés, par ailleurs. Le fait d'être fille unique n'est as un problème pour elle. Et même si aux premiers abords, elle semble timide, elle est loin d'être une personne qu'on piétine facilement. Son silence peut facilement être agrémenté de quelques remarques des plus déplaisantes. Vous l'avez dépassés dans la file du Strbuck's? Elle ne tardera pas à vous le rappeler. Serait-ce une preuve d'un égo sur-développé, qui n'accepte aucun écart à son égard? Détrompez-vous: si cette mésaventure se produit à vous, elle ne tardera pas de la dénoncer. Mais ne l'étouffez pas dans des remerciements trop longs. C'est une coutume qu'elle n'a jamais comprise, "merci".. Pourquoi dire "merci" en réponse à un geste qui devrait être normal? Bon, reprenons: comme vous avez pu le deviner, sous ses grands airs de femme indépendante et dure à cuire se cache une personne bien plus sensible qu'on ne saurait l'imaginer. Mais les amis de longue date, très peu pour elle, même si elle en a certains avec qui elle montre une personnalité bien plus enfantine et fantaisiste. Elle ne s'attache pas facilement et se lasse rapidement de son entourage, chose qu'elle ne tarde jamais à faire savoir. Et si cette affirmation peut vous paraître inhumaine, n'oubliez jamais que plus la tortue est vulnérable, plus sa carapace est importante. Aurait-elle peur? Et dans sa galère d'étudiante en Arts, elle enchaîne des petits boulots. Elle enfile alors le costume de Robin des Bois (en oubliant la facette du voleur) et crie injuste à la gueule de tous ces riches, riches par naissance. D'où une naissance plus aisée permettrait une scolarité plus élevée, et ainsi une vie meilleure, et d'autres privilèges. Rebelle marginale, elle n'apprécie pas les étiquettes, preuve à l'appui de l'orientation sexuelle. On aime des humains et non des sexes, alors pourquoi associer chaque être humain à la gente qu'il préfère? Elle s'auto-proclame ainsi pansexuelle, même si, elle est davantage hétérosexuelle.


(10 lignes minimums) Caitlin était alors à l'école élémentaire. Toujours seule en récré, elle s'asseyait dans un coin en lisant le plus souvent un roman, il lui arrivait parfois de rêvasser, d'imaginer sa vie plus tard. Et aujourd'hui, elle avait oublié le livre qu'elle avait entamé la veille, donc le deuxième option ne se fit pas attendre.. Elle se voyait alors dans un de ses anciens modèles de mini-bus Volkswagen voyager dans le monde. Cette douce poésie fut rapidement écourtée par un ballon qui atterrit sur le visage de la belle. La main sur le point de choc, les yeux fermés comme pour oublier la douleur, elle se plaint, montrant sa plus grande agressivité contre le coupable qui n'eut pas pu dire un mot, certaines vulgarités s'échappèrent de sa bouche pour se fondre dans son discours. Après un moment de silence, une voix répliqua à cette boule de haine qu'elle venait de jeter: "Tu sais, si tu es moche, faut pas s'en prendre aux autres à chacune de leurs erreurs. Va plutôt en parler à tes parents". Elle leva la tête, et vit un jeune garçon repartir vaquer à ses occupations en sautillant. Et depuis, ce jeune homme est l'un de ses meilleurs amis.